Le titre est trompeur, lorsque nous travaillons pour aider les enfants, c’est d’abord les parents que nous accompagnons.

La bienveillance du thérapeute est alors la base d’une relation de confiance. Les parents qui me consultent ont toujours les meilleurs intentions du monde, ils veulent tous le meilleur pour leur enfant.

Cependant, parfois, le manque d’information ou la surabondance d’informations peuvent nous laisser désorientés. On peut lire tout et son contraire, tout le monde peut prouver ce qu’il avance, alors tout le monde a raison ?

Oui, je crois ! car il existe autant de situations que de familles et d’enfants. Ériger des principes en voulant les appliquer à tous est forcément un peu réducteur…

La base me semble être de partir de ce qui est, d’observer le vivant pour agir en fonction de lui et surtout s’adapter.

Partir de concepts figés, anciens, appartenant à la vie d’un autre (fut-ce le parent lui-même) est-ce réellement ce que les enfants attendent de nous, adultes ?

En ce qui concerne les enfants, certes, chaque famille est différente mais il existe des petites habitudes à prendre qui les aideront en fonction de leurs besoins. Et la première chose est de chercher quels sont les besoins de cet enfant là, aujourd’hui.

Par exemple: un enfant précoce ou à haut potentiel a des besoins spéciaux au même titre qu’un enfant présentant des « retards » intellectuels.

La famille est l’endroit où l’enfant va puiser ses forces, ancrer ses racines, forger sa confiance en lui et dans le monde.

On peut agir au quotidien dans ses gestes, ses paroles, ses regards, et transmettre ainsi une vision positive du monde qui lui donnera des forces.

En tant qu’adulte nous aurons envie de transmettre aussi des peurs pour les « préparer », parfois. Mais la peur nous aide -t-elle vraiment à affronter le danger ? A mon sens, c’est plutôt l’information dénuée d’émotion, l’information objective pratique et la confiance en soi qui nous permettent d’affronter le danger.

Si on a peur, souvent, on n’affronte même pas le danger…à moins que le courage n’arrive comme une cavalerie dans le coeur qui nous propulse en avant, prêt à tout ! Oui, ne dit-on pas qu’il n’y a pas de courage sans peur ?

Pour autant, la confiance est la meilleure amie du courage et sans elle, viendra-t-il seulement ?

Souvent notre travail n’est pas de donner confiance à l’enfant, car naturellement il en est plein !

Notre tâche est de l’aider à garder celle qu’il a…

Je pourrai vous accompagner pour comprendre la conscience de l’enfant en fonction de son âge (un enfant de 3 ans et un de 7 ans pensent vraiment différemment). Nous verrons ensemble, quelles sont ses habitudes de vie, d’alimentation (qui influe sur le comportement de l’enfant), ses rapports sociaux, son lien avec l’école etc. Nous pourrons accompagner l’enfant vers la réalisation de son potentiel et vers le bonheur.

Cette petite introduction est juste une petite fenêtre ouverte sur le monde de l’enfance qui est tellement vaste et si beau !

A très bientôt, en toute confiance !

 

Je suis votre naturopathe, thérapeute conjugale/familiale et conseillère en périnatalité aux Mages à 20 km d'Alès (30100) dans le Gard. Au plaisir de vous aider ou de répondre à vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *